B92

Serbie : l’ultra-droite veut faire son entrée au Parlement

| |

« Restituer sa fierté au peuple serbe », telle est l’ambition affichée par le groupe d’extrême droite SNP Naši 1389. Son chef, Miša Vacić, a ainsi annoncé la création d’un parti politique, avec l’objectif de se présenter aux prochaines élections. Pour le jeune homme, plusieurs fois condamné par la justice, il n’y a pas « d’opposition crédible » en Serbie. Naši 1389 figure sur la liste des groupes dont l’interdiction a été demandée il y a déjà deux ans.

Miša Vacić, l’un des chefs du groupe Naši 1389, a présenté la création d’un parti comme « une tentative de restituer la fierté perdue par le peuple serbe ». Le but des ces militants de l’ultra-droite violente est d’entrer au Parlement afin de parvenir aux objectifs pour lesquels ils luttent. Miša Vacić a fait cette annonce juste après sa comparution, finalement reportée, au procès mené contre lui pour discrimination lors de la Parade des fiertés (Lire notre article Violents affrontements à Belgrade en marge de la Gay Pride->http://www.courrierdesbalkans.fr/article16048.html) et de possession illégale d’armes. Selon lui, il n’y a pas d’opposition en Serbie, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous