Danas

Serbie : l’UE s’invite aux élections du 11 mai

| |

La suppression des visas semble chose acquise pour la Serbie, en revanche la ratification d’un Accord de stabilisation et d’association (ASA) reste en pourparlers. Pour y parvenir, les résultats des prochaines élections législatives anticipées du 11 mai seront déterminants. Le parti pro-européen de Boris Tadić doit arriver en tête pour permettre d’accélérer le processus d’adhésion. Cependant, l’extradition de Ratko Mladić au Tribunal pénal international (TPI) de La Haye demeure une condition non négociable, de la part des Pays-Bas et de la Belgique, à la ratification d’un ASA.

Par S. Congradin Vuk Jeremić, le ministre des Affaires étrangères, a exprimé sa volonté, après la réunion tenue avec les ministres de l’UE à Brdo pri Kranju [Lire Sommet informel européen de Brdo pri Kranju : main tendue à la Serbie], que la Serbie signe immédiatement l’ASA, bien que les représentants européens n’en aient pas parlé publiquement. Outre des indices concrets sur les possibilités de supprimer les visas avant la tenue des élections en Serbie, ils ont demandé ce qu’ils pouvaient faire pour aider les forces pro-européennes, mais il n’a pas été question de proposer à la Serbie de signer l’ASA. Il est inutile de souligner combien cet (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous