IWPR

Serbie : l’industrie du sexe est plus puissante que la police

| |

La campagne contre l’industrie du sexe est vouée à l’échec tant que des jeunes femmes travailleront comme « accompagnatrices » pour échapper à la pauvreté.

Par Slavisa Stijak Anastasija, 24 ans, étudiante à Belgrade, a été arrêtée le mois dernier. Elle est soupçonnée de travailler comme prostituée dans l’une des innombrables agences « d’accompagnement » qui proposent des services sexuels. Cet automne, des centaines de femmes ont partagé son sort après que la police a lancé une vaste campagne contre la prostitution et que dix des agences les plus importantes ont été fermées. La campagne n’a cependant pas donné grand chose. Après un bref séjour en prison, la plupart de ces jeunes prostituées, comme Anastasija, reprendront leur travail. Celle-ci affirme que le harcèlement policier ne l’empêchera pas de faire (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous