Vreme

Serbie : l’Église réservait des « thérapies de choc » aux toxicomanes du Centre de « réhabilitation » de Crna Reka

| |

Au « Centre spirituel de réhabilitation de Crna Reka », voisin du monastère du même nom, et placé sous la juridiction de l’évêque Artemije, on « soignait » les toxicomanes d’une manière bien particulière : coups et tabassages systématiques... L’hebdomadaire Vreme a révélé un scandale qui secoue désormais toute la Serbie. Le Saint-Synode a exigé la fermeture du centre.

Par Prvoslav Karanović Les habitants de Ribariće, petite bourgade proche de la maison de santé, ne regardent pas le centre avec bienveillance : « Nous n’avons aucune idée de ce qui se passe là-bas. Nous les voyons passer le long de la rivière avec des chiens dangereux. Quelques fois, on assiste à des chasses à l’homme en ville, qui sait ce qu’ils font ? Nous avons cessé d’aller dans ces parages, c’est dangereux », dit un des habitants. On arrive au monastère Crna Reka en traversant un pont sur le lac de Ribariće et par une route partiellement asphaltée. Un moine nous montre le monastère troglodytique qui date du XIIIème siècle, puis nous (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous