BIRN

Serbie : l’alliance entre démocrates et socialistes, un mariage de raison ?

| |

L’alliance entre le Parti démocratique (DS) et le Parti socialiste de Serbie (SPS) peut sembler contre-nature. Pourtant, elle a toute chance de se révéler fonctionnelle : les deux partis sont en accord fondamental sur l’intégration européenne et la politique sociale. Les points de désaccord - notamment la question du Kosovo et celle de la coopération avec la justice internationale - pourront être surmontés. Une analyse de ce qui unit et de ce qui sépare les démocrates et les socialistes.

Par Dusan Pavlović Quand on regarde les positions politiques diamétralement opposées des deux partis dans le passé, on peut douter de leur capacité à trouver un terrain d’entente sur quatre grandes questions : le Kosovo, la coopération avec le Tribunal pénal international (TPIY) de La Haye, la reprise du processus d’intégration européenne, les réformes économiques et la nouvelle politique sociale. Les priorités des deux partis, l’accroissement des dépenses sociales pour le SPS et la candidature à l’Union européenne pour le DS, ne sont pas irréconciliables, et les deux partenaires peuvent être tout a fait capables d’éviter les désaccords à ce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous