Blic

Serbie : Kraljevo, la ville où les gens ont faim

| |

Dans cette ville où 15 000 personnes sont au chômage, soit 35% de la population active, où le salaire moyen est de 300 euros par mois et où les familles qui ont deux personnes salariées sont rares, on achète la nourriture au gramme près et seule la débrouillardise permet de survivre.

« Je n’ai jamais réussi à avoir un emploi permanent quand mon mari travaillait à l’usine Magnohrom. Maintenant, il est inscrit au chômage. Comme il a 55 ans, il a peu de chance de trouver un emploi. Moi, je fais le ménage dans un immeuble en ville, et mon mari travaille de temps en temps comme maçon. Mon fils a fini ses études de mécanique au lycée, mais il ne trouve pas de travail. Il y a des jours où vraiment nous arrivons à peine à survivre », raconte Gordana Bojović. Beaucoup d’habitants de Kraljevo pourraient raconter des histoires comme la sienne. Plus de 3 500 personnes ont reçu une aide financière du Centre social et la ville a réussi à aider (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous