le Courrier de la Serbie

Serbie : journée du souvenir cinq ans après l’assassinat de Djindjić

Voilà déjà 5 ans que le Premier ministre serbe Zoran Djindjić a été assassiné aux abords du palais du gouvernement. Si l’émotion est retombée, le souvenir de l’homme qui sortit la Serbie de l’isolement international reste intact. A l’heure où le pays se retrouve une nouvelle fois à la croisée des chemins, c’est de l’héritage et des idées de Djindjić dont il sera question dans les prochaines semaines.

Par Marina Rakić et Loïc Tregoures « Si quelqu’un pense qu’en m’éliminant, il est possible de stopper les reformes en Serbie, il se trompe », avait assuré Zoran Djindjić en février 2003, seulement quelques semaines avant son assassinat. Cinq ans après, la Serbie est presque à l’arrêt et les partisans de l’ancien Premier ministre redoublent d’effort pour que le pays reste sur la voie européenne malgré les craintes que suscitent les élections du 11 mai prochain. Mardi matin, une marche menée par Čedomir Jovanović et partant du siège du LDP a rejoint une foule d’anonymes jusqu’au siège du gouvernement où Đinđić fut assassiné il y a cinq ans. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous