BIRN

Serbie : instabilité politique et crise économique à l’horizon

| |

Rien ne va plus depuis le début de l’année pour l’économie serbe. La croissance faiblit, la bourse de Belgrade a perdu 30%, et surtout, les investissements étrangers ralentissent. Beaucoup d’investisseurs craignent l’instabilité politique et ont renoncé à certains projets, anticipant les élections du 11 mai et la possibilité d’une arrivée au pouvoir des forces nationalistes. Le groupe slovène Tuš annonce qu’il quitte la Serbie, tandis que l’Italien Geox semble vouloir renoncer à son projet d’usine à Pirot.

Par Jelena Marinkovic La Serbie risque de perdre des sommes considérables en matière d’investissements étrangers, en raison des inquiétudes concernant la stabilité politique du pays à long terme, préviennent les économistes. D’après certaines estimations, depuis le début de l’année 2008, la Serbie aurait perdu environ 750 millions d’euros suite au « gel » silencieux des investissements étrangers. La ville de Pirot, par exemple, dans le sud-est de la Serbie, pourrait voir s’échapper des investissements à hauteur de 8 millions d’euros si l’entreprise de fabrication de chaussures Geox abandonnait définitivement son projet d’y ouvrir une usine. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous