Buka

Serbie et Bosnie-Herzégovine : après les inondations, les centrales thermiques dans le noir

| |

Plusieurs centrales thermiques se sont retrouvées sous les eaux lors des terribles inondations du mois de mai. Un peu plus d’un mois après, la production d’électricité reste affectée en Serbie comme en Bosnie-Herzégovine. Il va maintenant falloir investir plusieurs centaines de millions d’euros pour adapter ces installations anciennes et polluantes aux normes européennes.

Par Maja Isović Il a été maintes fois montré que les centrales thermiques des Balkans représentent un grave risque sanitaire. Chaque année, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro et la Serbie dépensent plus de 6 milliards d’euros pour les frais de santé liés aux centrales thermiques. Retrouvez notre dossier : Après les inondations : difficile reconstruction en Bosnie, en Croatie et en Serbie Les experts internationaux ont aussi à plusieurs reprises avertit que la construction de nouvelles centrales brûlant du lignite représentait une violation de la législation européenne. Avec les mesures imposées par la Communauté de l’énergie, les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous