Monitor

Serbie : Entretien avec Mirjana Miočinović

|

« L’intelligentsia serbe est le plus grand coupable des événements qui
ont
conduit à ce qu’elle appelle aujourd’hui avec émotion le « martyre
 » du peuple
serbe. Elle a joué le rôle de « commissaire de la question
idéologique » ».

Propos recueillis par Ljubeta Labović Mirjana Miočinović, théâtrologue et traductrice, est aussi une essayiste d’une intelligence et d’une esthétique fascinantes. Elle représente un des plus grands paradigmes solitaires, celui de la démocratie et de l’humanisme, et a prôné la résistance à la politique de guerre, de violence et de destruction en ex-Yougoslavie ces dix dernières années. Elle a été professeur à la faculté d’art dramatique de Belgrade jusqu’en 1991. Elle a traduit trois livres et plusieurs articles sur la théorie de la tragédie et du théâtre et est l’auteur de recueils d’essais (Essais sur le drame, 1975 ; Le théâtre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous