POLITIKA

Serbie : comment lutter contre le blanchiment d’argent ?

| |

La Serbie s’est récemment dotée de lois draconiennes contre le blanchiment d’argent. Reste à la appliquer... La Direction pour la répression du blanchiment d’argent du ministère des Finances de Serbie est membre de l’Association internationale des services de renseignements financiers, et le pays participe à tous les réseaux internationaux de lutte contre le blanchiment, notamment le groupe Egmont et le programme MoneyVal du Conseil de l’Europe.

Par Marko Albunovic L’adoption de la Loi sur la répression du blanchiment d’argent et les amendements du Code pénal ont finalement posé les bases législatives pour la suppression de cette activité criminelle. Les nouvelles solutions légales adoptées élargissent le cercle des institutions (banques, bureaux de change, compagnies d’assurances), qui sont obligées de remettre toutes sortes de rapports à la DRBA : transactions d’argent liquide à hauteur de 15 000 euros et plus, ainsi que sur toutes transactions suspectes dont le montant est plus ou moins élevé que la somme indiquée. Selon l’article 231 du nouveau Code pénal, les auteurs de blanchiment (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous