Serbie : comment les musulmans du Sandžak peuvent-ils empêcher les départs au djihad ?

| |

Selon les chiffres officiels, ils ne seraient qu’une vingtaine de jeunes du Sandžak à être partis combattre en Syrie et en Irak. Mais les instances dirigeantes de l’islam de Serbie, divisées en deux Communautés rivales, sont aujourd’hui inquiètes et reconnaissent avoir toutes les peines à dissuader les candidats au djihad.

Par Amela Bajrović Ils s’accordent au moins sur un point : les chefs respectifs des deux communautés islamiques de Serbie affirment qu’ils travaillent avec les jeunes dans les mosquées et les structures de formation pour que ceux-ci « comprennent que l’islam est une religion du bien, comme l’a enseigné le prophète Mahomet ». Selon les dernières statistiques officielles communiquées il y a un an par l’Agence de sécurité et d’information, une vingtaine de citoyens serbes sont partis faire la guerre en Syrie et en Irak. Un chiffre que le mufti Mevlud ef. Dudić, 50 ans, qui préside la Mešihat de la Communauté islamique de Serbie, juge (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous