Le Courrier des Balkans

Serbie : cinéma occupé, culture libérée

| |

Depuis le 21 novembre, le Mouvement pour l’occupation des cinémas, un collectif d’une vingtaine de personnes - acteurs, metteurs en scènes, techniciens de l’industrie du cinéma, étudiants en cinéma ou en art dramatique - occupe le cinéma Zveda, dans le centre de Belgrade. Face à l’abandon de la culture, chronique d’une résistance.

Par Anne Brisset. Photos : Maja Todorović Le collectif a pris ses quartiers dans les bureaux de l’administration de la salle mythique du Zvezda ((« Étoile »), située sur Terazije, au cœur de Belgrade. Là, au milieu des sacs de couchage et des bouilloires électriques, les plannings de chaque membre du collectif recouvrent les murs. « D’une action spontanée à l’issue incertaine, nous sommes maintenant passé à un mouvement plus organisé », indique Aleks, l’un des membres du collectif. « À l’origine, nous pensions ne pouvoir organiser qu’une seule séance de projection ’sauvage’ dans ce cinéma ». L’objectif du collectif est d’attirer l’attention sur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous