Danas

Serbie : ces SDF que la transition a jetés à la rue

| |

Aujourd’hui, on estime qu’environ 10 000 sans-abri vivent en Serbie, dont 20% à Belgrade. Leur profil est comparable à ceux des autres pays : ils sont généralement de sexe masculin, issus de milieux paupérisés, mais plus que la crise, c’est la transition vers l’économie de marché qui les a jetés dans la rue. Du temps de la Yougoslavie, il n’y avait presque pas de SDF et, de fait, les structures d’accueil manquent cruellement.

Par Katarina Živanović Plus de 2.000 sans-abri vivent dans les rues de Belgrade, et ils seraient près de 10.000 dans toute la Serbie. Beaucoup d’entre eux sont d’anciens ouvriers ayant perdu leur emploi ou ayant été forcés à partir à la retraite anticipée. Ils sont majoritairement de sexe masculin et n’ont pas de famille. Selon les enquêtes du Housing center, plus de 900.000 citoyens serbes peuvent facilement se retrouver à la rue. Cette catégorie de gens, autre fois presque inexistante, atteint aujourd’hui un chiffre alarmant. Les institutions censées les prendre en charge sont quant à elle en très petit nombre. Puisque les sans-abri n’ont pas (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous