Danas

Serbie : casse-tête constitutionnel autour du Kosovo

| |

Les partis politiques devraient très rapidement s’entendre sur le projet de nouvelle Constitution, qui sera ensuite soumis aux électeurs par voie de référendum. Le grand problème est de savoir qui aura le droit de vote à ce référendum, qui exige la participation d’au moins 50% des électeurs inscrits pour être valide. Les Albanais du Kosovo, qui boycotteront le scrutin, figurent en effet toujours sur les listes électorales serbes.

Par M. Torov Sans même attendre que le texte de la nouvelle Constitution de Serbie soit négocié entre les dirigeants politiques, le gouvernement a entrepris des démarches en allouant 586 millions de dinars pour la campagne référendaire dans laquelle il a l’intention d’engager le pays. Or, on ne sait pas encore qui aura le droit de se prononcer sur la Constitution lors de référendum, car la composition du corps électoral de Serbie est toujours une grande inconnue. S’il devait englober les Albanais kosovars, qui boycottent depuis bien longtemps les scrutins serbes, les conditions à remplir selon la Constitution actuelle seraient plus difficiles à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous