Le Courrier des Balkans

Serbie : avis de turbulences sur les médias

|

La RTS et la RTV, dont les salariés n’ont pas été payés depuis des mois, sont obligées de recourir à un financement de l’État. Tanjug devient l’Office d’information du gouvernement. Pink TV est sanctionnée par le Conseil de l’Agence de radiodiffusion de la République pour propos diffamatoires contre des journalistes de Blic... Cet été en Serbie, le temps n’est pas au beau fixe pour les médias.

(Avec B92) - Une première depuis dix ans : le directeur de la Radiotélévision publique serbe (RTS), Aleksandar Tijanić, a demandé une aide financière à l’État. En cause : à peine 30 % des Serbes paient leur redevance télé (cinq euros mensuels) et les salariés de la RTS n’ont pas été rémunérés depuis des mois. « L’idéal serait d’obtenir 80 millions d’euros annuels du budget de l’État. Avec 60 millions, nous devrons abandonner notre projet de numérisation. Avec 50 millions, les conditions de travail deviendront pénibles », estime Aleksandar Tijanić. Lors d’une conférence ce presse, l’adjoint au ministre de la Culture, Dragan Kolarević, a confirmé que l’État serbe (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous