IWPR

Serbie : augmentation des suicides

| |

La pauvreté et le chaos poussent une population désespérée au bord du gouffre.

Par Sinisa Stanimirovic, rédacteur au quotidien de Belgrade Nacional Après deux heures très tendues sur le toit d’un immeuble de 18 étages dans le centre de Nis, Zoran Stankovic ne s’est pas jeté dans le vide. Les centaines de personnes qui s’étaient rassemblées pour être témoins du drame se sont dispersées quand la police a ramené chez lui le désespéré de trente ans. On apprit plus tard que le vendeur ambulant avait été à deux pas de se suicider après que la police a saisi tout ce qu’il avait l’intention de vendre sur un marché aux puces. Zoran Stankovic n’est pas le seul qui sent qu’il ne lui reste plus aucune raison de vivre. À Nis seulement, de source (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous