B92

Serbie : après les inondations, alerte au virus mortel du Nil occidental

| |

L’état d’urgence a été proclamé le 5 juillet à Kovin, petite commune de Voïvodine, pour prévenir les risques de transmission du virus du Nil occidental. Un risque d’épidémie de cette maladie potentiellement mortelle est à craindre : Kovin est victime d’une invasion inhabituelle de moustiques, vecteurs du virus. En cause, les tragiques inondations de mai.

La consigne des autorités : rester chez vous, ne sortez pas. À Kovin, une petite ville de 15 000 habitants dans le Banat, en Voïvodine, les habitants se cloîtrent dans leur maison. « Nous ne pouvons pas nous promener, ni même préparer la soupe de poisson au feu de bois. Le soir, nous n’avons rien à faire », se plaignent les gens. Retrouvez notre dossier : Inondations : la Bosnie-Herzégovine, la Croatie et la Serbie sous les eaux À cause d’une invasion inhabituelle de moustiques, consécutive aux inondations de la mi-mai, toute la bourgade est paralysée. Les autorités ont proclamé l’état d’urgence. « Nous nous sommes réunis et avons décrété l’état (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous