Novi Magazin

Serbie : alerte à la fuite des cerveaux

| |

Parmi les milliers de Serbes qui s’installent à l’étranger chaque année, bon nombre sont titulaires d’un diplôme d’enseignement supérieur. Problème : seuls quelques-uns d’entre eux reviennent au pays par la suite, une perte nette pour la société serbe.

Selon les statistiques, 75% des étudiants serbes souhaiteraient quitter le pays. Mais il y a encore pire : le même pourcentage de parents n’envisagent que l’émigration comme avenir pour leurs enfants. A peine 29% des parents d’étudiants souhaitent que leurs enfants restent en Serbie. Selon une étude menée par Marina Blagojević Hagson, de l’Institut de recherches sociologiques, le nombre de personnes qui sont déjà dans la vie active est qui souhaitent quitter le pays dépasse 50% alors que chez les plus jeunes, ce chiffre monte à 66%. Et la crise ne fait rien pour arranger les choses, bien au contraire. Durant les années 2000, plus d’un demi-million de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous