Novosti

Serbie : Aleksandar Vučić, un ultranationaliste devenu « petite main » du néolibéralisme

| |

« Nous allons sûrement perdre les futures élections », a annoncé Aleksandar Vučić après sa victoire aux législatives du 16 mars. Le Premier ministre serbe, « petite main » du néolibéralisme, est en train de mettre en place une politique d’austérité voulue par le FMI et la Banque mondiale. Mais n’y a-t-il pas moyen de résister aux vainqueurs de la Guerre froide qui s’adonnent au pillage des « pays en transition » grâce à une arme fatale, la mondialisation ?

Par Milan Gavrović Le Premier ministre serbe Aleksandar Vučić s’est adressé aux téléspectateurs de l’émission Upitnik d’un ton ferme. Avec un tremblement à peine perceptible dans la voix , il a affirmé : « Nous allons sûrement perdre les futures élections ! » Cette déclaration fait suite au triomphe de son parti, le Parti progressiste de Serbie (SNS), qui a réussi à assurer la majorité au parlement aux dernières élections… Pourquoi une telle déclaration après cette victoire !? Parce-que, comme il l’a affirmé devant les caméras, son gouvernement fera ce qui est bon pour la Serbie, sans se soucier de ce que les électeurs ont à dire. Ce qui est bon pour la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous