Le Courrier des Balkans

Serbie : à Novi Sad, une vie souterraine dans les abris antiatomiques

| |

Il y a près de 60 ans, durant la Guerre froide, le maréchal Tito avait fait construire des abris antiatomiques dans toute l’ancienne Yougoslavie. A Novi Sad, en Serbie, ils sont aujourd’hui transformés en discothèque, en imprimerie ou en club de karaté. Plongée au cœur d’une vie souterraine.

Par Thérèse Di Campo On les compte par centaine dans la banlieue de Novo Naselje, à Novi Sad. Les abris antiatomiques s’intègrent dans le paysage urbain, entre les blocs de bâtiments de l’ère communiste. Vus de l’extérieur, à demis enfouis et recouverts d’herbes, rien ne distingue vraiment ces champignons de béton armé des petites buttes vertes où ont été aménagé les jardins d’enfants du quartier. Pourtant lorsque l’on pénètre en sous-sol, on découvre des constructions rigoureuses : pièces monochromes sans fenêtre, système de ventilation, murs épais et grandes portes blindées. Ces endroits sont des refuges datant de la Guerre froide, des lieux sûrs, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous