Danas

Serbie 1996-2006 : d’un mouvement étudiant à l’autre

| |

En novembre 1996, les étudiants serbes étaient à la pointe du mouvement démocratique pour la reconnaissance des résultats des élections municipales. Dix ans plus tard, les étudiants de l’Université de Belgrade sont en grève et reprennent la route des AG et des manifs. Leurs revendications ne sont plus les mêmes : ils dénoncent les droits d’inscription trop élevés et veulent une réforme de l’Université et de ses programmes.

Existe-t-il aujourd’hui des raisons politiques à la révolte des étudiants ? Pour comprendre les différences entre le mouvement démocratique de l’hiver 1996-1997 et les actuelles mobilisations étudiantes, Danas a interrogé Nenad Konstantinovic, cofondateur d’Otpor, Slobodan Homen, ancien président du Parlement étudiant de 1996, Srecko Sekeljic, actuel dirigeant de l’Union des étudiants de Belgrade, et Borislav Kuzmanovic, professeur à la Faculté de philosophie. Nenad Konstantinovic, cofondateur d’Otpor : « des revendications syndicales, pas politiques » Ce n’est pas la même chose si les étudiants s’occupent de questions syndicales, qui peuvent aller des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous