Radio Slobodna Evropa

Serbie : Đilas vs Tadić, le combat des chefs qui tue l’opposition

| |

Y a-t-il encore une opposition en Serbie ? Au pouvoir jusqu’en 2012, le Parti démocratique (DS) touche le fond, désavoué par les électeurs, miné par les querelles internes, ruiné par les rumeurs de débauchage par le pouvoir... Aleksandar Vučić pourrait décider dans les prochains jours de convoquer des élections anticipées afin renforcer encore la position hégémonique de son Parti progressiste (SNS).

Par Branka Trivić (Avec Blic) - Après son échec aux élections de 2012, présidentielle et législatives, et le départ de son leader Boris Tadić, le parti démocrate (DS) est entré dans une phase de remise en question qui devait lui permettre de se positionner à la tête de l’opposition. Mais le DS n’a jamais atteint cet objectif. Au contraire. Les processus de scission au sein du parti n’ont fait que se multiplier et il semblerait que le sort de son nouveau chef, Dragan Đilas, qui a entre temps été éjecté de son siège de maire de Belgrade, dépende des résultats des élections prévues pour mars prochain. Si on se fie au score désastreux du DS aux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous