Danas

Serbes du Kosovo : le choix du dialogue

| |

Dirigeant serbe de l’enclave centrale de Gračanica, Ranđel Nojkić plaide pour la reprise du dialogue entre Belgrade et Pristina et la participation des Serbes aux institutions du Kosovo. Selon lui, les négociations ne se sont pas achevées le 17 février 2008, avec la proclamation d’indépendance, mais doivent reprendre. De plus en plus de pays occidentaux font pression en ce sens sur Pristina. Le retour des Serbes au Kosovo, complètement bloqué pour le moment, sera plus facile quand la Serbie aura rejoint l’Union européenne. Entretien.

Par J. Diković « Les négociations entre la Serbie et Pristina sont indispensables, elles devraient commencer le plus tôt possible. Il faut former des groupes de travail où des représentants des deux parties parleraient de leurs problèmes et avant tout de ceux des personnes les plus pauvres. C’est possible, car de nombreux pays qui ont reconnu l’indépendance du Kosovo exercent maintenant des pressions sur Pristina pour que le gouvernement du Kosovo accepte de dialoguer avec la Serbie », déclare Ranđel Nojkić, président du Comité du Mouvement serbe du renouveau (SPO) au Kosovo. Selon lui, les personnes qui critiquent le fait de négocier avec (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous