Monitor

Seconde Guerre mondiale : quand les partisans éliminaient les recrues du Kosovo

| |

Bar, Monténégro, avril 1945. Le massacre est soigneusement préparé, exécuté, puis passé sous silence par l’OZNA, le département de la sécurité nationale yougoslave, avec la complicité des autorités communistes albanaises d’Enver Hoxha. Les victimes : des Kosovars de Prizren mobilisés de force et conduits au Monténégro en passant par l’Albanie, sous prétexte de venir en renfort aux unités de partisans lors de la libération de l’Istrie...

Par Mustafa Canka Dès leur entrée au Kosovo, le 8 février 1945, les autorités communistes yougoslaves instaurent un gouvernement militaire. Afin de prévenir la « grande révolte albanaise », prévue le printemps suivant, ils formèrent le plan de liquider plusieurs milliers de personnes. L’entreprise consistait à mobiliser de force, fin 1944-début 1945, des jeunes Kosovars pour les combats sur le front de Srem (Voïvodine) ou en Istrie (Croatie). Près de la moitié de ces dizaines de milliers de recrues y trouvèrent la mort. En mars 1945, environ 11.000 soldats – tous désarmés – partent de Prizren pour l’Istrie, en passant par les montagnes albanaises (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous