Scandale politico-sexuel en Serbie : les ballets roses de Palma

| |

Il règne en maître sur son fief de Jagodina. Ancien allié d’Arkan puis du Parti socialiste de Serbie (SPS), partenaire de tous les gouvernements qui se sont succédés depuis 2000, du Parti démocrate (DS) comme aujourd’hui du Parti progressiste serbe (SNS), Dragan Marković Palma est au coeur d’un scandale sexuel. Sera-t-il encore une fois protégé par ses amis ?

Par Milica Čubrilo-Filipović C’est un des personnages politiques les plus emblématiques de l’ère Milošević, un homme d’affaires douteux parti de rien, fondateur en 1993 avec les criminels de guerre Željko Ražnatović Arkan et Borislav Pelević du Parti de l’unité serbe (Stranka srpskog jedinstva, SSJ, extrême droite). Parvenant habilement à toujours rester du côté du pouvoir depuis 2000, seigneur inamovible de son fief de Jagodina, Dragan Marković Palma est aujourd’hui sur la sellette. Ce dernier a en effet été accusé par Marinika Tepić, la vice-présidente du parti Liberté et justice (SP, opposition), d’avoir organisé des soirées dans son village (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous