Scandale Patria en Slovénie : l’ancien Premier ministre Janša échappe à la justice

| |

C’était l’un des plus grands scandales de l’histoire de la Slovénie indépendante : l’ancien Premier ministre Janez Janša était accusé d’avoir touché des pots-de-vin dans le cadre d’un contrat d’armement avec la société finlandaise Patria, en 2006. Dix ans après les faits, l’affaire vient d’être enterrée par prescription.

Par Rodolfo Toè Le procès contre Janez Janša dans le cadre de l’affaire Patria n’aura finalement pas lieu. C’est ce qu’a décidé le tribunal de Ljubljana, l’échéance légale de dix années à partir des faits reprochés à l’ancien Premier ministre étant dépassée. Le leader du Parti démocratique slovène (SDS) était accusé d’avoir touché des pots-de-vin lors de la signature d’un contrat d’armements avec l’entreprise finlandaise Patria. Janez Janša, à l’époque Premier ministre, a toujours nié ces accusations. Au contraire, il a constamment accusé les hommes politiques de l’opposition de gauche, notamment l’ancien Président Milan Kučan d’avoir monté cette affaire et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous