Unfollow.gr

Scandale en Grèce : quand le nouveau ministre des Finances prenait aux pauvres pour donner aux banques

| |

En pleine tourmente après la claque des élections européennes, le Premier ministre Antonis Samaras tente de reprendre la main. Il a nommé le 9 juin un nouveau ministre des Finances, Gikas Hardouvelis. Problème, quand il était conseiller économique du Premier ministre en 2011, celui-ci avait préféré servir les intérêts de son employeur, Eurobank, plutôt que le bien public. Explications.

Par Yiorgos Vassalos Quand il a été nommé conseiller économique du Premier ministre Loukas Papademos en novembre 2011, Gikas Hardouvelis a pris un congé sans solde de son poste d’économiste en chef de l’Eurobank, propriété de l’armateur Spyros Latsis et quatrième plus grande banque grecque. Sa mission était alors de mettre en place le « Private sector involvement » (PSI), qui visait à restructurer la dette publique grecque selon les préceptes de la Troïka. Retrouvez notre dossier : Crise et austérité en Grèce : une histoire sans fin ? De l’autre coté de la table des négociateurs, l’équipe de l’Institut international de la finance (IIF), un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous