Le Courrier des Balkans

Savka Dabčević-Kučar : la disparition d’une grande dame de l’histoire croate

|

Savka Dabčević-Kučar est décédée le 6 août. Première femme à accéder à la direction du parti communiste, elle introduisit « l’eurocommunisme » en Yougoslavie, et fut l’une des principales figures du « Printemps croate » de 1971. Cette militante d’un « socialisme à visage humain » fut sanctionnée par le régime titiste finissant, et largement ignorée par la Croatie indépendante. Ognjenka Fejić revient sur un itinéraire exceptionnel.

Par Ognjenka Fejić Les plus hauts représentants politiques croates se sont réunis lundi 11 août au cimetière de Mirogoj à Zagreb pour rendre un ultime hommage à Savka Dabčević-Kučar, décédée à l’âge de 85 ans. La disparition soudaine de la plus importante femme politique croate du XXème siècle n’a pas seulement eu un écho médiatique considérable, mais a également donné lieu à une introspection politique nationale forte. Savka Dabčević-Kučar a eu un destin politique paradoxal : cheville ouvrière de l’histoire politique croate depuis la fin des années soixante jusqu’à sa retraite en 1995, elle a également été mise au ban de cette dernière. Dans une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous