Ethnos / To Vima / Kathimerini / Eleftheros Typos

Sauvetage de la Grèce : les Européens sont d’accord, pas les Grecs

| | | | |

Les Européens se sont félicités de l’accord conclu mercredi afin de préserver l’unité de la zone euro. Pourtant, ce texte est loin de faire l’unanimité en Grèce. Premier motif d’inquiétude : l’abandon de la souveraineté nationale au profit de la Troïka, qui contrôlera l’application des réformes. Des manifestations ont déjà eu lieu lors de la fête nationale du 28 octobre à Thessalonique. « Alors, c’est la guerre ? »

Par Panagiotis Panagiotou, Spyros Dimantopoulos La décision du sommet de Bruxelles d’alléger une partie de la dette grecque provoque une violente confrontation politique entre le gouvernement et l’opposition. Le premier ministre Yorgos Papandreou a parlé d’une évolution très positive et a rejeté les accusations selon lesquelles les décisions de ce sommet limitent la souveraineté de la Grèce. Retrouvez notre dossier : Crise en Grèce : une histoire sans fin ? Parallèlement, il a écarté l’éventualité d’élections anticipées. Il a choisi de ne pas annoncer lui-même les résultats du sommet aux chefs des partis politiques mais en a chargé (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous