BIRN

Sarkozy : « pas de traité de Lisbonne, pas d’élargissement européen »

| |

En marge du Sommet européen de Bruxelles, le Président français Sarkozy a déclaré qu’il fallait stopper le processus d’élargissement, tant que les questions institutionnelles européennes ne seraient pas réglées. La Croatie, la Turquie, la Macédoine et les autres candidats potentiels à l’intégration vont-ils être les victimes du rejet irlandais du Traité de Lisbonne ? Le Premier ministre slovène Janez Janša s’oppose à la vision de Nicolas Sarkozy.

« L’UE devra mettre un arrêt à l’élargissement jusqu’à ce que soit résolue la question du rejet par l’Irlande du traité de Lisbonne, qui devait réformer les institutions européennes », a déclaré le Président Nicolas Sarkozy. Le Premier ministre slovène Janez Janša, dont le pays assure la présidence de l’UE jusqu’au 30 juin, affirme par contre que l’impasse créée par le rejet irlandais ne devrait pas ralentir le processus d’intégration. La Turquie et la Croatie sont actuellement en train de négocier leur accession à l’UE et plusieurs autres pays des Balkans font la queue à la porte de l’Union. Le Président Sarkozy a depuis longtemps exprimé son opposition à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous