Le Courrier des Balkans

Sarajevo, 28 juin : le centenaire de 1914, fiasco européen, fiasco français

| |

Le centenaire de l’attentat de Sarajevo aurait pu être l’occasion de lancer un message politique fort. Mais aucun dirigeant européen de premier plan n’a fait le voyage, et les cérémonies se sont limitées à un concert de musique classique et à un mauvais son et lumières... Ce vide illustre une évidence tragique : l’Union européenne n’a rien à dire et rien à proposer à la Bosnie-Herzégovine.

Par Jean-Arnault Dérens Imaginons comment les choses auraient pu se passer. Angela Merkel, David Cameron, Matteo Renzi, le chancelier autrichien Werner Faymann, Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdoğan et le roi Philippe Ier des Belges auraient remonté l’avenue du Maréchal Tito. Ils auraient rallumé la flamme éternelle, en hommage aux soldats - et aux civils - tombés dans toutes les guerres du XXe siècle. Jean-Claude Junker, à peine élu, serait arrivé un peu en retard, après avoir gouté une petite loza locale. Puis, ils auraient pris un bain de foule dans la Baščaršija, avant de prononcer un discours très fort. Retrouvez notre dossier : (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous