Santé publique et crise mondiale : le risque du sida dans les Balkans

| |

Jusqu’à la crise financière de 2008, les pays des Balkans étaient relativement peu touchés par la pandémie de sida selon les chiffres officiels. Mais le retour forcé des travailleurs émigrés a fait augmenter le risque de prévalence, d’autant que les gouvernements de la région procédaient à des coupes sombres dans les budgets de la santé.

Par Blerina Moka Depuis le début de la pandémie du sida aux environs de 1985, les pays des Balkans ont eu relativement peu de cas d’infection. Moins d’1% de la population serait porteuse du virus. En dépit de l’instabilité politique, des guerres qui ont déchiré l’ancienne Yougoslavie, des conséquences de la crise économique et des déplacements de population, quelques milliers de cas seulement ont été enregistrés ces 20 dernières années. Les experts craignent cependant que la situation change rapidement, à cause de la crise économique mondiale qui va forcer des milliers de migrants à rentrer chez eux, une population que toutes les études (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous