Utrinski Vesnik

Santé en Macédoine : « le complot politique » des blouses blanches

| |

Au mois de septembre, le ministre de la Santé a imposé une réforme du système de santé qui prévoit que les médecins seront payés à l’acte, suivant un barème imposé. Ceux qui n’atteindront pas la norme fixée seront pénalisés financièrement. Depuis, les blouses blanches sont en grève. « Mouvement politique » comme le clame le ministre, ou action civique pour défendre les patients ? Le point de vue de l’universitaire Nano Ruzin.

Par Nano Ruzin (universitaire, membre du Parti démocratique libéral) Le 6 août 1660, au Palais Royal, à Paris, on assistait à la première du Médecin malgré lui, qui fut un véritable succès. Dans cette farce, Molière se moquait de la crédulité des gens face à la médecine. À peine quatre siècles plus tard, une parodie, politique cette fois, et avec des conséquences tragiques, se jouait au Kremlin. « Le complot des blouses blanches » fut la dernière affaire initiée par Staline trois mois avant sa mort, en 1953. Aujourd’hui, les médecins macédoniens se retrouvent malgré eux acteurs d’une triste farce à cause de leur ministre de tutelle : ils font (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous