Danas

Sandžak de Novi Pazar : le gouvernement serbe cherche toujours à « diviser pour mieux régner »

| |

Le Sandžak de Novi Pazar, région méridionale de Serbie à majorité bosniaque musulmane, fait face à une très grave crise économique doublée d’une crise politique et religieuse. Dans ce contexte, Belgrade joue la carte des divisions, ce qui radicalise la population et fait monter le courant extrême du mufti Zukorlić. Selon Esad Džudžević, qui dirige le Conseil national bosniaque, il faut que d’abord que Belgrade donne au Sandžak une autonomie régionale. Interview.

Propos recueillis par Slađana Novosel Depuis trois ans, deux questions cruciales agitent la communauté nationale bosniaque : l’interruption et l’obstruction à la jouissance des droits que lui garantit la loi et les divergences entre les trois courants qui cohabitent au sein de la communauté. Deux questions qui représentent en fait des processus : le premier concerne la difficile décision que l’État doit prendre pour la pleine reconnaissance de l’identité nationale bosniaque, et le second la responsabilité des cadres de la vie culturelle, publique et politique de la communauté nationale bosniaque. Retrouvez notre dossier : Le Sandžak (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous