Vreme

Sandjak : Rasim Ljajic s’exprime sur une décennie de l’histoire des Bosniaques

| |

L’hebdomadaire Vreme a élu Rasim Ljajic « homme de l’année 2005 ». Le ministre des Minorités et des Droits de la personne de l’Union de Serbie-Monténégro est aussi responsable de la coopération avec le TPI. Il s’exprime sur son parcours personnel, ses relations avec Sarajevo et l’histoire politique des Bosniaques du Sandjak au cours des 15 dernières années.

Propos recueillis par Vera Didanovic Je ne pensais pas entrer en politique. J’étais commencé des études de médecine, je souhaitais rester à Sarajevo après mes études pour travailler à l’Université. Avec la révolution anti-bureaucratique, les manifestations et le renforcement du pouvoir de Milosevic, la différenciation ethnique commençait à se sentir à l’Université. J’ai assisté aux assemblées fondatrices de tous les partis politiques en Bosnie-Herzégovine. Il y avait trois groupes principaux : le HDZ croate, le SDA musulman et le SDS serbe. Un jour je me suis rendu à la mosquée Begova avec un groupe d’étudiants originaires du Sandjak. Alija Izetbegovic (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous