IWPR

Sandjak de Novi Pazar : une frontière qui divise la communauté bosniaque

| |

Si le Monténégro devenait indépendant, la nouvelle frontière internationale passerait en plein milieu du Sandjak de Novi Pazar. Déjà, les douanes entre la Serbie et le Monténégro empoisonnent la vie des habitants, majoritairement bosniaques, de la région. Les entrepreneurs sont les plus hostiles à cette nouvelle frontière.

Par Amela Bajrovic Tahi Musina, un Bosniaque du village de Draga, traverse la frontière entre la Serbie et le Monténégro chaque jour pour se rendre à son travail de chauffeur d’une entreprise de Tutin, 15 km plus loin. Bien que la Serbie et le Monténégro fassent partie d’une même entité politique, liés par une « union étatique » assez lâche, l’existence de douanes entre les deux républiques offre un avant-goût de ce qui pourrait arriver si, comme certains le prédisent, celles-ci se séparaient l’an prochain et devenaient deux États distincts. Les postes de douanes qui embêtent Tahir Musina sont apparues il y a dix ans, quand les deux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous