Osservatorio sui Balcani

Sali Berisha veut une autoroute pour relier Albanie et Kosovo

| |

Le gouvernement albanais a décidé d’ouvrir le chantier de l’autoroute Durrës-Kukës, 170 kilomètres à travers la montagne, depuis la côte albanaise jusqu’aux frontières du Kosovo. Le FMI et la Banque mondiale sont sceptiques et ne veulent pas financer cette « autoroute pan-albanaise », dont l’intérêt est plus idéologique qu’économique. Berisha n’en a cure et lance les travaux. L’Albanie « doit compter sur ses propres forces ». Comme au bon vieux temps d’Enver Hoxha.

Par Francesca Niccolai Après huit ans de tergiversations, la mise en chantier de l’autoroute Durrës-Kukës semble enfin sur le point de démarrer. En septembre dernier, le Premier ministre albanais Sali Berisha a signé un contrat de 418 millions d’euros avec le consortium turco-américain Bechtel-Enka, chargé de construire un segment du tracé dont la longueur globale sera de 170 km. Le site web du Ministère des Transports albanais dédie une longue page au plus ambitieux projet d’infrastructure jamais réalisé en Albanie, destiné à « réunir le Kosovo avec l’autre partie de l’Albanie » - et surtout à lui fournir un débouché commode sur l’Adriatique. L’histoire (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous