Shekulli

Sali Berisha veut privatiser l’Albanie pour mieux la développer

| |

Même s’il reconnaît que « l’Albanie a le secteur public le plus petit du monde », le Premier ministre Sali Berisha veut aller encore plus loin. Il entend réduire les pouvoirs de l’État au strict minimum pour atteindre son objectif : « faire de l’Albanie un pays développé en 2017 ». L’opposition crie au scandale.

Lors du dernier conseil des ministres, le chef du gouvernement Sali Berisha s’est arrêté sur la question des privatisations qu’il a considérées comme « un processus vital pour l’Albanie, dont le but est d’accroître l’efficacité de son administration ». « Dans ce contexte, il est indispensable de procéder rapidement à des privatisations. L’Albanie a le plus petit secteur public du monde et aucun autre pays n’a fait autant de privatisations que l’Albanie, mais nous irons plus loin », a-t-il déclaré. Après avoir proposé la privatisation d’INSIG (Institut des Assurances), Sali Berisha a affirmé que 1.280 autres structures sont concernées par ce processus. « Pour (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous