Crimes de guerre en Bosnie : Sakib Mahmuljin et les fantômes de la brigade El Mudžahid

| |

L’ancien commandant de l’armée bosnienne Sakib Mahmuljin encadrait la brigade El Mudžahid, accusée de crimes de guerre contre des prisonniers serbes en 1995. Il a été arrêté mardi. Banja Luka a salué la nouvelle. Mais Sarajevo se crispe : le SDA est sur la sellette.

Par Rodolfo Toè Sakib Mahmuljin, ancien commandant du 3e corps de l’armée bosnienne, a été arrêté mardi 8 décembre au matin par la police bosnienne. Il est accusé de crimes de guerre : ne pas avoir empêché le meurtre de cinquante prisonniers serbes tués par la brigade islamiste El Mudžahid, composée de volontaires étrangers, au cours de l’offensive de Vozuća, près de Zavidovići, en Bosnie centrale, en juillet 1995. Les prisonniers serbes avaient été remis à la brigade El Mudžahid, elle-même encadrée par le 3e corps de l’armée bosnienne. Des crimes connus de longue date, mais recouverts d’un voile de silence. Commandant du 3e corps, Sakib Mahmuljin, né (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous