Travail saisonnier : l’Allemagne mise sur la main-d’œuvre de Bosnie-Herzégovine et de Serbie

| |

Les employeurs allemands ont de plus en plus recours à des travailleurs saisonniers des Balkans. En manque d’ouvriers agricoles, les fermes allemandes comptent désormais sur la main-d’œuvre étrangère, principalement bosnienne, serbe et ukrainienne. En Bosnie-Herzégovine, tout le monde s’en va, et les bras manquent dans l’agriculture.

Par Nikola Radić Simon Schumacher, responsable d’un groupement de producteurs d’asperges et de fraises du sud de l’Allemagne, explique que le recrutement des saisonniers allemands, peu intéressés par ces métiers, s’avère tous les ans plus compliqué. « Il est de plus en plus difficile de s’assurer d’avoir des ouvriers qui travailleront au pic de la saison », explique-t-il, ajoutant que de nombreux employés démissionnent en pleine récolte. Malgré différentes stratégies – embauche de réfugiés et de demandeurs d’asile, hausse des salaires à 8,84 euros de l’heure, prise en charge du logement et des repas – les agriculteurs allemands ne parviennent pas à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous