Le Courrier des Balkans

Sabina Talovic, féministe et militante de la mémoire dans le nord du Monténégro

|

Sabina Talovic vit à Pljevlja, dans le nord du Monténégro. Elle fait partie de la minorité bosniaque de la ville. Son histoire personnelle et les événements tragiques de la guerre en Bosnie sont à l’origine de son engagement pour la paix et les droits des femmes. Portrait.

Par Jacqueline Dérens Victime de violence domestique, victime des violences de la guerre, Sabina Talovic a dénoncé publiquement ces deux formes de violence, qui puisent leur force et leur impunité au plus profond d’une société dominée par la toute-puissance masculine. Prendre la parole pour dénoncer ces violences, en temps de guerre, alors que la ville, à quelques dizaines kilomètres de la frontière bosniaque, servait de base à l’Armée fédérale yougoslave et aux milices paramilitaires, demandait un courage hors du commun. Mais Sabina ne pouvait pas accepter que l’on tue en son nom. Elle a rejoint les « Femmes en noir » de Belgrade et, aujourd’hui (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous