Koha Ditore

S’il y a partage du Kosovo, il y aura partage de tous les Balkans

| |

Les Albanais du Kosovo font bloc contre l’hypothèse d’une partition, de plus en plus souvent évoquée dans les milieux diplomatiques... Les responsables de l’équipe de négociations de Pristina souligne qu’un telle option serait l’abandon d’un des trois principes fixés par le Groupe de contact : l’inviolabilité des frontières du Kosovo. Dans ce cas, les autres principes n’auraient plus de raison d’être, le Kosovo pourrait envisager son rattachement à l’Albanie, et un redécoupage général des frontières des Balkans serait à l’ordre du jour. Le commentaire de Koha Ditore.

Par Fatmir Aliu Les Kosovars ont une nouvelle fois attiré l’attention de la communauté internationale en déclarant que si les menaces de partage du Kosovo se répètent trop souvent, Prishtina allait aussi adopter une position plus ferme, avec des revendications sur les territoires voisins. Même si personne ne nomme encore ces « territoires voisins » qui seraient affectés par un tel échange, les menaces sont explicites. Certains pays des Balkans ne seraient pas épargnés si de nouvelles frontières du Kosovo étaient tracées à la suite d’un « compromis imposé ». Jeudi, à Vienne, ou elle devra rencontrer la « troïka » diplomatique internationale (USA, UE, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous