European Rights Roma Center

Rroms expulsés en Slovénie : que fait le gouvernement ?

| |

La communauté rom chassée de son village est toujours installée provisoirement dans le centre de réfugiés de Postojna. Amnesty International et le Centre européen pour les droits des Rroms ont saisi les autorités slovènes, car cette solution ne peut pas devenir durable. L’attitude de la police et de la justice est également critiquable. Si une foule en colère peut expulser des citoyens, c’est l’État de droit qui est en danger.

Le Centre européen pour les droits des Roms (ERRC) de Budapest et la section slovène d’Amnesty International ont envoyé une lettre au Premier ministre slovène Janez Jansa pour exprimer leur inquiétude devant l’attitude des autorités slovènes, qui facilitent le déplacement forcé d’un camp rom, près du village d’Ambrus, à la suite des agissements d’une foule hostile aux Roms. La police, il est vrai, a plusieurs fois protégé les résidents du camp rom des menaces violentes de la foule, elle n’est cependant pas intervenue à temps, et les autorités n’ont toujours pas, à ce jour, condamné comme il se doit les actions violentes de la communauté majoritaire et les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous