Le Courrier du Kosovo

Rroms du Kosovo : des sans-papiers sans solutions

| |

Au Kosovo, de nombreux membres des communautés rrom, ashkali et égyptienne ne peuvent même pas bénéficier de la maigre aide sociale du Kosovo parce qu’ils ne sont pas inscrits sur les registres d’état-civil. Même si les ONG essaient de faciliter les démarches administratives, cette « absence de nationalité » engendre des problèmes parfois dramatiques pour ces minorités, et en particulier pour les plus jeunes.

Par Serbeze Haxhiaj Malgré ses 8 ans, Robert n’est toujours qu’en première année scolaire. Lors de son inscription à l’école, on ne lui a d’ailleurs même pas demandé son acte de naissance. De toute façon il n’en avait pas. Robert grandit aujourd’hui avec une date de naissance improvisée. C’est un “expatrié” rrom de la région de Ferizaj/Urosevac. Depuis la fin de la guerre au Kosovo, sa famille a été constamment obligée de se déplacer pour s’assurer un refuge. “La raison majeure pour laquelle je ne l’ai pas inscrit est qu’il est né dans un camp de réfugié”, explique sa mère, Lebibe, qui souffre d’une maladie de même que son mari. Dernièrement, l’ONG (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous