Gazeta de Sud

Roumanie : visite de l’hôpital des enfants abandonnés à Craiova

| |

À l’hôpital de Craiova, trente-neuf enfants ont été abandonnés depuis le début de l’année. La plupart sont nés de parents tziganes, qui reviennent les chercher lorsque leur situation s’améliore ou quand ils sont pris de remords. Mais les femmes appartenant aux couches aisées qui décident d’abandonner leur enfant sont souvent bien plus déterminées et reviennent rarement le chercher. L’assistante sociale de l’hôpital de Craiova nous dresse le tableau de ces abandons.

Par Sorina Staiculescu « Nouveau-né, un mois, 3 kg et 49 centimètres, enfant bon, sain, sans problèmes médicaux. Abandonné dès les premières heures après sa naissance. On ne trouve pas la maman, ce qui entrave les procédures d’externalisation et de prise en charge par les services de protection de l’enfance… » Ceci est la note numéro 39 du cahier bleu : le cahier des abandonnés ou, plutôt, des cas sociaux de la section des nouveau-nés de l’hôpital urgentiste de Craiova. Dans ce cahier, l’assistante sociale tient un registre précis des enfants qui sont abandonnés par leur mère à l’hôpital. Cette année, le nombre de cas s’élève à 39. « Depuis le début (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous