Evenimentul zilei

Roumanie : une grande voix de l’opposition à la dictature communiste s’est éteinte à Paris

| |

Critique littéraire et voix inimitable de la radio Europa Liberă, Monica Lovinescu est décédée dimanche 20 avril en banlieue parisienne. Elle était l’une des figures emblématiques de l’exil pendant la période communiste (1948-1989) et l’une des plus ferventes opposantes à Nicolae Ceauşescu.

Par Doinel Tronaru et Cristina Hermeziu Internée depuis près de trois mois à l’hôpital Charles-Richet de Villiers-le-Bel (Val d’Oise), Monica Lovinescu y est décédée dimanche 20 avril, à l’âge de 84 ans. Ses dernières années ont été difficiles du fait de sa maladie et de l’impossibilité de satisfaire son intérêt pour l’intelligentsia roumaine, comme en témoigne le philosophe Gabriel Liiceanu dans un communiqué. Épouse du poète Virgil Ierunca, décédé lui aussi à Paris deux ans plus tôt, elle était une amie proche d’Eugène Ionesco qui lui doit, dit-on, le succès de la Cantatrice chauve. Dans un entretien accordé en 2000 à Dinu Flămând sur RFI, elle avait (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous