Evenimentul zilei

Roumanie : soif de lecture au village

| |

Le quotidien Evenimentul Zilei a envoyé deux reporters dans les rayons des bibliothèques communales. On y découvre que les lecteurs ont soif de nouvelles parutions, dans les campagnes roumaines. Or les budgets sont trop maigres pour permettre de nouveaux achats de livres. La passion de la lecture existe pourtant. La preuve dans ce beau reportage.

Par Alina Comsa Durbaca (à Galati) et Leila Florescu (à Constanta) Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, il existe encore des paysans roumains qui aiment lire. Par exemple, dans les villages du département de Galati (Est de la Roumanie ndlr) fonctionnent pas moins de cinquante-six bibliothèques, qui possèdent en moyenne dix mille titres chacune. Certes, la plus grande partie a été achetée avant 1989. Les bibliothécaires déplorent le fait que maintenant les autorités ne trouvent plus de fonds pour de nouveaux livres. C’est ce qui arrive également dans le département de Constanta. Les bibliothèques sont fréquentées notamment par les élèves et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous