Politique ou playboy, il faut choisir

Roumanie : rien ne va plus pour Radu Mazăre, le trublion de Constanța

| |

L’édile décomplexé et fantasque de cette grande ville portuaire est actuellement en détention provisoire. Poursuivi pour corruption, il a dû démissionner de la direction régionale du Parti social démocrate (PSD) et quitter le fauteuil de maire qu’il occupait depuis plus de 14 ans. Retour sur le parcours d’un trublion de la politique roumaine, qui n’hésitait pas à parader en uniforme nazi.

Par Cătălin Legănel Radu Mazăre n’a que 28 ans quand il se fait élire pour la première fois. C’était lors des législatives de 1996, sous les couleurs du Parti démocrate (PD). Même s’il quitte cette formation un an plus tard, il choisit de garder son siège au Parlement. En 2000, à la fin des quatre ans de son mandat de député, il se présente en tant qu’indépendant aux élections municipales de Constanţa. Il remporte le scrutin haut la main au second tour avec 66% des voix. Il se présente ensuite à toutes les élections municipales organisées dans le grand port de la mer Noire. Et sous les couleurs du Parti social démocrate (PSD) qu’il rejoint en 2003, il (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous