Les Nouvelles de Roumanie

Roumanie : nouveaux riches et nouveaux pauvres

|

Malgré une croissance du PIB de 6% par an, la Roumanie n’arrive pas à combler son retard économique avec l’Europe occidentale. A coté d’une minorité de nouveaux riches, la pauvreté des campagnes reste catastrophique et une grande partie de la population roumaine est obligé de s’exiler à l’étranger pour pouvoir subsister. Le constat amer du journal Les Nouvelles de Roumanie.

Par Victor Lupu Les dirigeants et politiciens, aussi bien roumains qu’européens, les ambassades, les économistes de Bruxelles, tout ce qui touche aux administrations et à la technocratie, mettent en avant les bonds réalisés par l’économie roumaine ces deux ou trois dernières années pour montrer que le pays est sur la bonne voie, en déduisant que sa population vit mieux. Pourtant, sur le terrain, la réalité est loin de correspondre à leur constat comme le souligne un article de Victor Lupu, paru cet été dans Nine o Clock, quotidien en langue anglaise de Bucarest, repris par le bulletin de Partage plus, association de solidarité internationale, basée (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous